EN BELGIQUE?

Il est temps de bannir les armes nucléaires, en Belgique aussi. Ce qui implique le retrait des bombes américaines B61 déployées à Kleine Brogel et le refus de leur remplacement par les nouvelles B61-12.

Les signataires se rejoignent pour exiger du parlement et du gouvernement

  1. l’interdiction, par une loi contraignante, du déploiement de nouvelles armes nucléaires, dont les « B61-12 »,
  2. la mise en œuvre du retrait de celles stationnées à Kleine Brogel, afin de respecter les engagements pris lors de la signature du Traité de Non-Prolifération,
  3. l’interdiction de la capacité nucléaire pour les chasseurs-bombardiers belges, présents et futurs,
  4. la signature et la ratification du Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN).  (lire l’Appel #nonukes.be complet)

Un document public de l’Assemblé parlementaire de l’OTAN, une organisation interparlementaire des membres de l’OTAN, confirme que la Belgique abrite des armes nucléaires américaines sur son sol. Le texte évoque la présence d’ogives nucléaires B61 dans la base militaire de Kleine-Brogel, dans le Limbourg, selon La Libre Belgique et De Morgen.

La présence de ces armes sur le sol belge n’est plus un secret d’État mais de polichinelle et la réaction du gouvernement et de la Défense est toujours la même : on ne confirme pas et on n’infirme pas.

Le texte est un projet de rapport de la commission Défense et Sécurité de l’Otan qui s’était tenue lors de la session de printemps de l’Alliance, du 31 mai au 3 juin derniers, à Bratislava.

Le rapport, disponible sur Internet, était daté du 16 avril et porte sur la “dissuasion nucléaire”. On y lit que “dans le contexte de l’Otan, les États-Unis déploient environ 150 armes nucléaires, en particulier des bombes gravitationnelles B61, en Europe, à bord d’avions à double capacité (capacité conventionnelle et nucléaire, tels que les F-16 belges, ndlr), à la fois américains et alliés. Ces bombes sont stockées dans six bases américaines et européennes – Kleine-Brogel en Belgique, Büchel en Allemagne, Aviano et Ghedi-Torre en Italie, Volkel aux Pays-Bas et Inçirlik en Turquie.” La base belge est donc mentionnée noir sur blanc.

En savoir plus :

Share this Page