#Duck and Cover Challenge

Marre du confinement Covid-19? Imaginez un confinement nucléaire…La menace d’une guerre nucléaire étant aujourd’hui plus grande que pendant la guerre froide, comment réagir et se protéger en cas d’attaque nucléaire? Relevez le #DuckandCoverChallenge et soyez fin prêt.e pour la la bombe !

« Duck and Cover » et vite ! Où que vous soyez ! Mettez-vous à l’abri sous une table, une couverture, contre un mur, dans un fossé ou tout autre abri à proximité. N’oubliez pas de rentrer votre tête et de couvrir toute peau nue. Ainsi vous pourrez survivre à l’explosion !

C’est ce que prétendait la propagande diffusée dans les années 50′ durant la guerre froide. Un des sommets, aussi effrayant que comique, fut la campagne intitulée « Duck and Cover » c’est à dire « baisse la tête et couvre toi ». Elle affirmait qu’une table en bois, une couverture ou un journal, pouvait protéger d’une explosion nucléaire. Voyez l’extrait ci-dessous…

Pour mesurer les conséquences réelles de l’explosion d’une bombe ou d’un missile nucléaire, visitez cette page.
La seule protection réelle contre les armes nucléaires est leur élimination!

Relevez le défi Duck and Cover et dénoncez avec humour, les conséquences réelles d'une explosion nucléaire.

  1. Regardez la vidéo (version complète ici), vous pouvez aussi utiliser une sirène d’alerte d’attaque nucléaire,

  2. Filmez votre plus beau “Duck and Cover”,

  3. Publiez votre vidéo sur les réseaux sociaux (avec les tags #duckandcoverchallenge et @nonukesbe ) … Et lancez le défi à 3 amis en leur transmettant votre message,

  4. Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous envoyer le lien vers votre vidéo.

N’oubliez pas les tags #duckandcoverchallenge et @nonukesbe et utilisez le formulaire ci-dessous pour nous envoyer le lien vers votre vidéo :

Duck an Cover Challenge's Hall of Fame

Vos vidéos seront aussi reprises ici, voici les premières :

“Alors que les urgences environnementales, sociales et économiques s’accumulent, une nouvelle course aux armements aux coûts exorbitants est irresponsable ; particulièrement quand elle accroît le risque d’une guerre nucléaire, aujourd’hui plus grand que durant la guerre froide.”

Participez aux autres actions de la campagne #nonukes.be :

Share this Page