Doomsday Clock nooit dichter bij middernacht- reactie Belgische Coalitie tegen Kernwapens // « L’horloge de l’apocalypse » plus proche que jamais de minuit – Réaction de la Coalition belge contre les armes nucléaires

Texte Françcais ci-essous

De “Doomsday Clock” van de Bulletin of Atomic Scientists stond sinds 1953 nooit
dichter bij middernacht. De Coalitie tegen Kernwapens, de Belgische tak van
Nobelprijswinnaar ICAN, roept België en andere landen op tot nucleaire
ontwapening om weg te stappen van de nucleaire ondergang.

Op 25 januari 2018 verschoof de Bulletin of the Atomic Scientists de wijzer van de
“Doomsday Clock” naar twee minuten voor 12. Enkel in 1953 kwam ze zo dicht bij
middernacht.

‘De Doomsday Clock herinnert er ons opnieuw aan dat we vandaag voor belangrijke
keuzes staan: slaapwandelen we verder richting nucleaire ondergang of versnellen we het
gevecht voor een kernwapenvrije wereld?’, stelt de Belgische Coalitie tegen Kernwapens.

Onderteken VN-kernwapenverbod

De International Campaign to Abolish Nuclear Weapons (ICAN) ontving in 2017 de
Nobelprijs voor de Vrede voor haar inspanningen om een duidelijk kader te creëren dat
ons wegleidt van de nucleaire ondergang. In juli 2017 namen 122 VN-lidstaten een
historisch verbodsverdrag aan op kernwapens, dat de weg effent voor versnelde
nucleaire ontwapening.

Het VN-kernwapenverbod verhoogt de politieke druk op kernwapenstaten, beperkt de
mondiale bewegingsvrijheid van nucleaire arsenalen en bemoeilijkt de private
financiering van kernwapens. Dit wordt door vriend en vijand erkend. De
wetenschappers achter de Doomsday Clock verwezen ook expliciet naar het VN-
kernwapenverbod als een positieve ontwikkeling.

België kernwapenvrij

De Belgische Coalitie tegen Kernwapens roept de federale regering opnieuw op om
eindelijk concrete actie te ondernemen richting kernwapenvrije wereld. Dat betekent
ondertekening van het VN-kernwapenverbod, de verwijdering van Amerikaanse
kernwapens uit Kleine Brogel (zoals gevraagd door het federale parlement) en ervoor
zorgen dat nieuwe gevechtsvliegtuigen geen nucleaire capaciteit hebben.

‘Het is nu letterlijk twee voor twaalf. Hoeveel herinneringen hebben onze leiders nog nodig
om in te zien dat een nucleaire ontwapeningsversnelling dringend nodig is?’, besluit de
Belgische Coalitie tegen Kernwapens.

« L’horloge de l’apocalypse » plus proche que jamais de minuit – Réaction de la Coalition belge contre les armes nucléaires

Ce 25 janvier 2018, le Bulletin of the Atomic Scientists a déplacé le curseur de « l’horloge de la fin du monde » 1 (the Doomsday clock) à deux minutes avant minuit. Un stade qui n’a plus été atteint depuis 1953. Le mouvement de « l’Horloge de la fin du monde » nous rappelle une fois de plus que nous sommes plus que jamais confrontés à une alternative vitale : marcher en somnambule vers la destruction nucléaire ou accélérer la lutte pour un monde débarrassé de l’arme atomique.

“La Coalition contre les armes nucléaires, la branche belge lauréate du prix Nobel ICAN, appelle une nouvelle fois la Belgique à s’engager sincèrement et volontairement dans la voie du désarmement nucléaire.”

Soutenir et défendre l’interdiction des armes nucléaires

En juillet 2017, 122 États Membres de l’ONU ont adopté un Traité historique d’interdiction des armes nucléaires. Cette interdiction accroît désormais la pression politique exercée sur les États dotés d’armes nucléaires (dont la Belgique), limite la liberté de circulation mondiale des arsenaux nucléaires et complique leur financement privé.

Ce Traité est souligné comme un développement positif part les scientifiques qui encadrent « l’horloge de la fin du monde » bien qu’ils soulignent, par ce mouvement de curseur, l’extrême dangerosité de la crise entre les États-Unis et la Corée du Nord.

La Belgique enfin sans armes nucléaires ?

La Coalition belge contre les armes nucléaires demande une fois de plus au gouvernement fédéral de prendre enfin les mesures concrètes en faveur d’un monde exempt d’armes nucléaires :

  • Signer le Traité d’interdiction des armes nucléaires de l’ONU

  • Refuser la modernisation des têtes nucléaires américaines stationnées à Kleine Brogel et les retirer du territoire national (comme le demande, d’ailleurs, le Parlement fédéral)

  • Veiller à ce que les éventuels remplaçants des F16 belges n’aient pas la capacité d’emport nucléaire.

  • Travailler publiquement et volontairement à réduire, et dépasser, la doctrine de dissuasion nucléaire de l’OTAN

“Il est maintenant 23h58. Deux minutes avant la guerre nucléaire. Combien de rappels nos dirigeants ont-ils besoin pour comprendre l’urgence d’accélérer le désarmement nucléaire ?

1 L’horloge de la fin du monde ou horloge de l’Apocalypse (Doomsday Clock en anglais) est une horloge conceptuelle créée peu de temps après le début de la guerre froide et régulièrement mise à jour par les membres du Bulletin of the Atomic Scientists de l’université de Chicago. Minuit y représente la fin du monde.

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail