Reactie op de beleidsnota Buitenlands Zaken/Réaction à la note de politique générale du Ministère des Affaires étrangères

Vorige maand kwam het ministerie van Buitenlandse Zaken met een nieuw beleidsnota. Ook deze keer werd er gesproken over nucleaire wapens en de “progressieve benadering” hiervan. Onderaan kunt u de reactie van de Belgische Coalitie tegen Kernwapens lezen op de beleidsnota en deze “progressieve benadering”.

>>>>Français ci-dessous<<<<

Mijnheer de minister
U schrijft in uw Algemene beleidsnota van 24 oktober 2017 het volgende:
‘Op gebied van nucleaire ontwapening zal de progressieve benadering worden verdergezet, met het oog
op een realistische en pragmatische overgang naar een wereld zonder kernwapens. Een inspanning zal
worden geleverd om de gevolgen van de huidige polarisering van dit thema te overtreffen en op zoek te
gaan naar constructieve benaderingen’.
De Belgische Coalitie tegen de Kernwapens (BCK) steunt de minister in zijn pleidooi om stappen te
zetten naar een wereld zonder kernwapens en brengt enkele pistes ter bevordering van dit doel onder zijn
aandacht.
Zo erkent de Belgische Coalitie tegen kernwapens dat het bezitten van kernwapens leidt tot polarisering.
Dat was in het begin van het atoomwapentijdperk al zo, en dat is meer dan 70 jaar later nog steeds het
geval. Het dreigen met de inzet van kernwapens is vanuit ethisch, humanitair en juridisch oogpunt te
verwerpen. Mensen hebben dan ook terecht schrik voor de nucleaire dreiging die momenteel uitgaat van
de spanningen tussen Noord-Korea en de Verenigde Staten van Amerika. De BCK roept de Belgische
regering dan ook op om alle diplomatieke instrumenten te gebruiken om deze spanningen op te lossen.
Daarnaast roept onze Coalitie de Belgische regering op om het polariserend effect van de NAVO-
consensus over het bezit van kernwapens als onderdeel van de doctrine van dit Bondgenootschap aan te
kaarten op NAVO niveau.
Tenslotte roept de BCK onze regering ook op om het VN-Kernwapenverdrag van 7 juli 2017 te tekenen
en ratificeren.

We danken u voor de aandacht die u besteedt aan dit schrijven.
Hoogachtend,
Namens de Belgische Coalitie tegen Kernwapens,

Français

Monsieur le Vice-premier Ministre,

Votre note de politique générale reprise en objet mentionne que « Sur le plan du désarmement nucléaire, l’approche progressive sera poursuivie, visant un processus réaliste et pragmatique vers un monde sans armes nucléaires. Un effort sera entrepris pour dépasser les effets de la polarisation actuelle sur ce thème et pour rechercher des approches constructives ».

La Coalition belge contre les armes nucléaires (CAN) soutient votre plaidoyer en faveur d’un monde sans armes nucléaires. Notre Coalition reconnaît volontiers, avec vous, que la possession d’armes nucléaires conduit à la polarisation. Celle-ci était évidente dès le début de l’ère nucléaire et perdure encore 70 ans plus tard.

La menace d’utilisation des armes nucléaires doit en effet être rejetée tant sur le plan éthique et humanitaire que sur le plan du droit, comme le souligne avec une extrême dangerosité, la menace d’une guerre atomique qui pourrait découler des tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis d’Amérique. A ce sujet, la CAN appelle le gouvernement belge à utiliser tous les instruments diplomatiques à sa disposition pour apaiser au plus vite ces tensions.

Outre la polarisation induite par la possession d’armes nucléaires – en ce compris, évidemment, celles stationnées sur le territoire belge – la Coalition belge contre les armes nucléaires rappelle au gouvernement belge, l’effet éminemment polarisant de la doctrine de dissuasion nucléaire de l’OTAN et demande qu’un travail volontariste soit réalisé afin de réduire le poids des armes nucléaires dans la doctrine de sécurité de l’Alliance, qui sera revue lors du prochain sommet de l’OTAN au mois de juillet 2018.

Enfin, et dans l’objectif partagé de dépasser la polarisation liée à l’armement atomique, la CAN appelle encore une fois notre Gouvernement à féliciter ICAN pour l’obtention du prix Nobel pour la paix ; et à signer et ratifier le Traité d’interdiction des armes nucléaires du 7 juillet 2017.

Vous remerciant pour l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier, et dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Monsieur le Vice-premier Ministre, en l’expression de nos respectueuses considérations.

Au nom de la Coalition belge contre les armes nucléaires,

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail